Les voisins discutent la sécurité du tourisme au Congo


CLICK HERE FOR THE ENGLISH VERSION OF THE REPORT

C’était un geste osé et délicat, ainsi nous avons demandé des conseils et avons mis du bon temps à y penser … Et nous voilà avec les résultats !

Contrairement aux années précédentes, Il y avait des compétiteurs et représentants Congolais au Gorilla Highlands Silverchef 2018, une étape vers l’inclusion du troisième pays dans notre coopérative du secteur-privé. Avec l’addition de gorilles de plaines, sanctuaires de primates, une ville extraordinairement jolie et un volcan actif, la région de Gorilla Highlands deviendrai encore plus tentante. Le Rwanda, l’ouest de l’Ouganda et l’est de la RDC ensemble—cela est vraiment une destination de voyage par excellence.

Mais cela vient avec une grande mise en garde: la RDC est le pays le moins stable de l’entourage, se préparant pour l’élection critique du 23 Décembre 2018. Le parc National de Virunga est actuellement clos/fermé au tourisme, pour potentiellement rouvrir le 4 Juin ou rester indéfiniment hors de service si ils ne peuvent pas garantir la sécurité. Parier sur 2019 d’apporter quelque chose entièrement différent serai optimiste pour dire moins.

La question est donc: comment inclure le Congo dans notre région sans que ses problèmes de sécurité affectent négativement le Rwanda et l’Ouganda ? Comment le concept de Gorilla Highlands peut il être assez résilient pour resister aux changements semblables dans ces pays?
Nous avons mis ensemble un exemple de comment cette messagerie pourrait fonctionner.

Au GH Silverchef nous avons dévoilé un livret prototype qui est censé être publié en Juillet tant que la septième edition du Guide de poche de Gorilla Highlands. Nous avons invité une sélection de professionnels du tourisme, de la conservation, de la média et du développement à y commenter, qui était la deuxième phase d’une consultation ambitieuse:

Phase I

Avant GH Silverchef, nous avons eu des interviews avec 23 personnes face à face pendant que 4 personnes ont rempli un formulaire en ligne. Le sujet : tout les aspects de Gorilla Highlands. Autant que nous avons eu des résultats très intéressants, nous avons trouvé que l’échantillon n’était pas assez représentable et les résultats de la première phase n’ont pas été publiés précédemment .

Phase II

Pendant les deux premières semaines du mois de Mai, nous avons étendu notre portée offrant une version étendue de la consultation en ligne, aux professionnels invités. 61 personnes ont pu trouver 15-30 minute de leur temps pour répondre, ce qui était au delà de nos attentes. Les résultats présentés aujourd’hui comprennent une combinaison de Phases I et II.

Nos invités pour la Phase I de l’interview n’ont pas été posé de questions au sujet du livret prototype parce qu’il n’était pas encore disponible. Certaines questions posés dans toutes les phases ne sont pas inclus.

Phase III

Nous ouvrons maintenant la consultation au public général dans une version beaucoup plus courte et simplifiée (choisissez la version en anglais/choisissez la version en français)avec un brouillon du livret mis-à jour. Celle-ci est une chance pour quiconque de participer dans nos discussions et influencer la direction de l’initiative de Gorilla Highlands. Toute entrée (réponses) sera attentivement considéré et appréciée mais nous ne comptons pas faire un résumé de résultats de la Phase III pour la consommation public. La consultation sera fermé le 15 Juin 2018.


Résultats de la Consultation

Nombre de participants : 88 (65 en ligne et 23 interviews face à face)
Critère de la selection de participants : annonceurs actuels et précédents dans le Guide de poche de Gorilla Highlands, autres professionnels distingués dans le tourisme/la conservation/ la média/ le développement du Rwanda/ l’Ouganda/la RDC, consultants venant d’autour du monde
Méthodes : visites et invitations par mail, Facebook et WhatsApp.
Duration de la consultation : 21 Mars – 25 Avril 2018 (Phase I), 4-16 Mai 2019 (Phase II)

1. Votre nom (n’hésitez pas à rester anonyme)
2. Votre business/ lieu de travail (optionnel)

La liste de répondants est une géniale qui est qui dans les business du tourisme, de la conservation et de la média.
Certains officiers du gouvernement y sont aussi parmi. Seuls 12 personnes ont préféré rester anonyme mais comme nous n’avons pas explicitement demandé la permission à qui que ce soit de dévoiler leurs identités, nous ne mentionnerons pas de noms.
Nous voulons juste envoyer un grand merci à tout ces professionnels occupés qui évidemment sont assez concernés par ce que nous faisons pour remplir un formulaire éxigeant. Cela signifie beaucoup.

3. Votre sexe

Tenant compte la réalité de la part de femmes dans les positions supérieures dans la region (et autour du monde) nous trouvons 31,8% être un résultat décent.

4. Votre groupe d’age

Pas de surprises ici; 92% de participants de notre consultation était de 25 à 60 ans.

5. Vous êtes un

25,6% de participants étaient du Rwanda et 39,6% de l’Ouganda comme nous nous y attendions car l’Ouganda est plus grand et nous y avons étés actifs pour plus de temps.
Nous aurions voulu une meilleure représentation Congolaise et y avons mis beaucoup de travail, il y avait même une version française de la consultation (mais seuls 3personnes ont choisi cette langue). Peu importe, comme les connections d’internet sont peu fiables et que nous sommes nouveaux dans le pays, nous allons prendre 9,3% comme un bon début. Espérant que la phase III de la consultation apportera plus de nationaux/citoyens de la RDC.

La catégorie “autre” comprend deux Anglais, deux Allemands, deux Français et deux Espagnols (l’un de deux étant actuellement un resident de la RDC). Les pays suivants ont étés représentés par un national: Australie, Canada, Finlande, les pays-bas, les États Unis d’Amérique, Serbie, Slovénie, Suède, Tanzanie et Zambie. (Il en vaut la peine de mentionner que certains étrangers se sont identifiés tout simplement tant que résidents du Rwanda/ de l’Ouganda.)

6. Qu’est ce qui vous décrit mieux ?

Exactement le mélange que nous voulions. 36,8% de participants de la consultation étaient propriétaires/ gérants supérieures de fournisseurs d’hébergement. 14,6% étaient de la média, 12,4% de positions dirigeantes des agence de tourisme et 10,1% du terrain de la conservation.

7. Comment avez vous jusqu’à présent participé dans l’initiative de Gorilla Highlands ?

La consultation a premièrement été prepare pour être autant un outil éducationnel qu’une consultation. Nous avons approché nos partenaires potentiels avec un résumé exécutif et leur avons posé des questions à ce propos. Ainsi il n’est pas surprenant que la plus part de gens (33,7%) n’y avaient pas encore participé. Certains autres pourcentages plus signifiants:

25,4% ont pris part ou ont envoyé un représentant au GH Silverchef
22,1% ont publié dans le GH Guide de poche
15,1% ont pris part dans nos consultations en ligne (cela veut dire répondre aux questions envoyés par mail, une technique que nous avons utilisée dans le passé)
7% ont engagé avec les réseaux sociaux de GH
5,8% ont pris part ou ont envoyé un représentant dans le camp d’entrainement de GH.

8. Si vous avez participé et ensuite vous avez arrêté votre implication dans l’initiative de Gorilla Highlands, quelle était la raison ?

C’est Parti! Une question très interessante pour nous. Un sponsor de l’un de nos événements ne se sentait pas assez reconnu(heureusement que nous avions des preuves du contraire). Un annonceur précédent se plaignait du manque d’informations (qui nous était d’une surprise car nous communiquons beaucoup). Un autre annonceur précédent du guide de poche de GH se plaignait que nous ne représentions pas assez sa destination touristique mais a noté que la balance dans le livret avait améliorée. Le chef d’un partenaire ne voulait plus aller au GH Silverchef sans expliquer la raison. Pour quelques répondeurs, c’était le manque de temps ou d’argent.

GUIDE DE POCHE DE GORILLA HIGHLANDS

9. A quel niveau le livret prototype promouvoit-il la région aux touristes domestiques ?

61.7% sentent que le livret fait un très bon travail. Cela n’est pas assez; nous devons faire mieux pour les lecteurs (personnes qui lisent) locaux.

10. Y a t-il quelque chose qui y manque aussi loin que les touristes domestiques sont considérés ?

Nous avons reçu plein de bonnes idées. Une chose mentionné par plusieurs répondants est que les prix devraient être mentionnés dans les taux locaux. Ceci devient compliqué car nous devrons ajouter les shillings et les francs. Autrement il est vrai que nous devrions souligner les prix de parcs nationaux pour les residents comme il est proposé dans cette réponse:

” La randonnée de tous les Virungas du côté de l’Ouganda est à peu prés 70$ pour les étrangers et 30,000 pour les Ougandais(ceci doit être inclus) sinon le livret donnera l’air d’être concerné par le marché étranger et non du marché domestique. ”

L’état épouvantable de la culture domestique de lecture est mieux présentée par le commentaire suivant: ” Vous devriez imprimer des flyers, ce n’est pas tout le monde qui aime lire des grands livres. ” C’est vrai… A plusieurs locaux, notre petit livret illustré est un grand livre avec beaucoup à lire!

” Il devrait y avoir quelque chose à propos d’un groupe local visitant un endroit, des élèves en voyage/promenade etc, quelque chose qui donne envie aux locaux de prendre/faire le voyage aussi ” suggéra un autre répondeur. Bonne idée !

Un autre morceau intéressant: ” je ne suis pas sure de quoi a l’air le profile d’un touriste domestique local, mais ils en savent surement grand chose et auraient peut-être besoin d’informations plus particulier et profond. ” Malheureusement la situation est le contraire: la plus part de personnes locaux savent moins sur leurs pays que les visiteurs étrangers! Nous avons un grand chemin devant nous…


11. A quel point le livret est il attirant aux visiteurs internationales ?

83.1% trouvent que le livret fait un très bon travail.

12. Y a t-il quelque chose qui y manque aussi loin que les visiteurs internationales sont concernés ?

Un expert en sécurité a écrit: ” Je ne trouve pas qu’il adresse les questions de sécurité ou les questions évidents: ‘j’aimerai y aller mais’ … ” Dans le brouillon le plus recent (celui disponible à télécharger) nous avons essayé de nous en occuper.

Il y avait une question poignante dans les résultats: ” une fois qu’une personne est intéressée et qu’elle veuille agir- quelle est la prochaine étape? Comment peuvent-ils promulguer les planifications/logistiques? ” Nous comptons résoudre cela avec un système de réservation en ligne qui sera promu dans le livret.

” Certaines personnes s’attendront à plus d’information solide et pratique sous une forme du style livre-guide mais en tant qu’un outil gratuit de publication/annonces de la région, je trouve qu’il est excellent. Il serai bien si il était disponible dans les aéroports facilement et même en dehors de la région(qui est difficile a faire, je sais!) ” était un autre opinion notable.

13. Que pensez vous du slogan “The Essence of Africa” qui apparait sur la couverture du livret ?

Les réponses étaient beaucoup mélangées, de “très bien” à “cliché”.

Parlant généralement, 73% de participants de la consultation qui ont exprimé  leur opinions claires à propos du slogan l’ont apprécié.

Quelqu’un a demandé pourquoi pas “Eastern Africa”… Nous trouvons que nous sommes en Afrique centrale(surtout avec l’ajout/integration du Congo) et “Central Africa” n’est tristement pas un terme ayant un image internationale positif.

” C’est une niaiserie de marketing .’The Essence of Africa’ est quelque chose qui sonne bien mais qui ne veut actuellement rien dire. Je crois que vous devriez capturer l’attention même dans un marché. ’See Gorillas Face-to-Face’ serait plus puissant car il communique un but et une intention évidents…et j’ai pu  inventer cela dans 30 secondes. Arrêtez d’essayer d’être ‘gentil et non-offensif’ et conduisez votre message vers un résultat, ” écrit un monsieur.

Bien, nous avons passé des semaines en discutant des différents slogans et nous avions des bonnes, mhm, raisons de marketing de mettre celui la sur la couverture… Mentionner les gorilles dans le slogan hors que le nom du marque y mets de l’accent serai un excès.

Nous expliquerons le slogan dans une façon plus détaillée une autre fois mais: nous sommes sûr et certains que notre région a tout(nous déclarons aussi la savane) et devrait être une destination préférée pour quiconque voulant avoir un aperçu du continent.

14. Celui-ci est le premier livret avec des pages pour les articles et l’art (l’interview d’Amy Porter, 9 choses sur Nyiragongo, les assassinats de lions, Muhumuza). Qu’en pensez-vous ?

Avec seuls 5% qui n’aiment pas cette nouvelle catégorie de contenu et 40% voulant plus de ça, nous semblons être sur la bonne voie.

15. Quel est votre opinion sur le restant d’information dans le livret ?

Claire, concis, merveilleusement présentée”, “utile, divers, intéressant”, “ équilibré”, “la region ne pourrait être présenté et filmé d’une meilleure façon.” … Cela est le ton dominant de réactions. En plus il y avait des idées excellentes pour le contenu dans le futur- ne ratez pas!

16. Quel est votre opinion sur les photos utilisés ?

Le vétéran le plus crucial du Gorilla Highlands a dit: “Quasiment/ principalement bonnes. Certains profiteraient d’une correction de couleur”.

Il n’y a pas eu d’autres critiques, les répondants trouvent notre photographie plutôt génial. Ou devrait-on dire la photographie de Marcus Westberg? Ces images occupent la vaste majorité de pages du livret.

Attendez.. Il y a une plainte: ” J’aurai aimé voir la face d’Amy Porter quand j’ai lu son interview. Ce que je trouve c’est qu’une photo de l’arrière de sa tête avec un drapeau au dessus 😉 ” Amy Porter est en effet une dame attirante que vous verrez entièrement quand vous suivrez le lien que la page essaie de promouvoir… 😉

17. Quel est votre opinion sur la qualité de cartes ?

Les opinions varient “d’excellent” à “les photos et les plans/dessins sont un peu plus professionnels que les cartes”, et parce que nous nous nous sentons concernés par la cartographie, nous demanderons les moins-impressionnés pour plus de conseils.

18. Une page d’avertissement (page 27) sur la sécurité du Congo, suffit-elle ?

73.6% de participants de la consultation croient qu’une page d’avertissement de sécurité est assez.

19. Combien d’editions du GH Guide de poche voudriez vous par an tant qu’un lecteur ?

Un petit regard au graphiques circulaires pourrait influencer quelqu’un a conclure que nous devrions publier deux livrets. Par an. Pourtant le groupe de réponses de “plus que deux” donne un total de 36,2%. C’est la question suivante qui compte plus…

20.Si vous êtes un annonceur potentiel, combien d’editions de GH Guide de poche soutiendrez-vous ?


Après avoir consulté les annonceurs, publier 2-3 livrets par an serait la fréquence idéale.

21. Si vous avez des services d’hébergement/voyage et autres à promouvoir mais vous ne le trouvez pas attirant de publier dans le livret, veuillez nous dire pourquoi.

La réponse la plus intéressante était : ” Un changement dans la chaine de distribution est important, les touristes qui dépensent leurs dollars dans les communautés et villages planifient leur voyage bien-avant de quitter leurs maisons, le guide de poche de Gorilla Highlands semble cibler les personnes qui se sont déjà decidé sur les destinations et lieux de séjours. “

Le livret était initialement censé stimuler les appétits de voyage de ceux qui sont déjà à Kampala/Kigali, voyageurs particulièrement indépendants, les expatriés et locaux. Toutefois, le contenu de quelques dernières guides de poche a été préparé pour marcher n’importe ou dans le monde et avoir plus de livrets aux autres continents sera notre but pour 2018.

22. Avez vous constatés des erreurs ou omissions dans le livret ?

Il y a eu quelques bons conseils; un grand merci a ceux qui ont un oeil aiguisé ! Le brouillon mis-à jour ne prend pas encore en consideration la plupart de ces soumissions car elle est principalement une demonstration de l’écoulement actuel du contenu.

23. Avez vous autre choses à dire sur le GH Guide de poche ?

Cette question était une opportunité pour nos participants de noter que certains emplacements et activités ne sont pas mentionnés ou assez couverts. Nous les approcherons individuellement, expliquerons les critères et demanderons plus de détails.

Quelqu’un a répondu : ” Je crois que vous pouvez vous permettre plus… Si un pays est compliqué (comme tout les trois le sont de différentes manières) permettez le d’être compliqué sans devenir savant ou ‘afro-pessimiste’”. Nous trouvons que l’espace correcte pour cela serait notre site et non pas le livret.

AUTRE MÉDIA

24. La carte-video de Gorilla Highlands est censé être un outil promotionnel. Pensez vous que limiter les videos aux endroits et  aux activités (enlevant les videos d’hébergement) encouragerai les fournisseurs d’hébergement et les agences de tourisme de l’utiliser plus ?

44% de répondants étaient d’accord.

25. A quelle fréquence devrait-on envoyer le journal prochain pour les partenaires de Gorilla Highlands (ciblant la gestion et le personnel) ?


Ce sera trimestriel.

A PROPOS DE NOTRE ORGANISATION

26. Que pensez vous être l’avantage de la collaboration du secteur privé ?

Quelques  réponses:

” Mêmes intérêts. Voix commune. Effort combiné le rendent facile pour les voix d’être entendus quand les soucis sont présentés ensemble. “

” Avec un bon partenariat il y aura plus de chances d’attirer les étrangers, qui nous donnera une place sur le marché mondial et la croissance dans le secteur du tourisme. “

” Nous nous entraidons vers la croissance, les lacunes dans le tourisme et nous ferons le travail que le gouvernement ne fait pas. “

” Réunir l’Afrique. “

27. Que considérez vous être les limites d’une telle collaboration ?

Aucunes”, était la réponse la plus commune.

“Kartel”, écrira un travailleur du tourisme hautement positionné du Rwanda.

Mais regardons quelques réponses profondes:

” Eviter l’opportunisme dans tous les sens: faisant la promotion du secteur privé car leurs payements aident le développement du GHi, utilisant GHi pour sa reputation et ses valeurs de base(hors que les pratiques de l’organisation privé sont loin de là/d’eux). “

” Si les demandes ou intérêts /agendas de business du secteur privé finançant ou sponsorisant le GH commencent à outrepasser ces plus vastes objectifs et mission culturel au coeur. Ou l’implication du secteur privé emmène GH plus loin sans la direction d’être une simple intermédiaire entre les hotels, les restaurants etc et les touristes. “

” Cette collaboration peut venir avec des chaînes attachées et pourra limiter votre autonomie.Aussi les chances d’abdication du contrôle de communiqués promotionnels, attirant potentiellement le mauvais sorte de visiteur. “

28. Pensez-vous qu’une collaboration officieuse sans aucune structure officielle est une façon approprié pour notre initiative de fonctionner ?

Celle-ci était peut-être la question la plus importante de la consultation pour le futur de notre initiative et elle apportée une réponse très claire. A peu près 75% de nos répondants trouvent qu’il est temps que l’initiative soit formalisé.

Comme nous avons enfin des partenaires dans les trois pays, arriver à une grande étape de notre croissance, nous pouvons voir comment les organisations internationales semblables opèrent et apprendre d’eux.

29. Aimeriez vous que votre participation aux événements, médias et autres activités à Gorilla Highlands reste quelque chose que vous choisissez au cas par cas ou devienne part d’un lot d’abonnement annuel ?

51,5% seraient intéressés par un lot d’abonnement pendant que les restes sont content avec l’approche actuel.

30. Seriez vous intéressés d’aller à une foire commerciale internationale ensemble, tant que la region de Gorilla Highlands ?

79% de ceux qui ont répondu à cette question seraient intéressés !

31. Comment pouvons nous mieux améliorer les efforts par l’administration publique ?

Cette question n’est pas arrivé à la phase II mais voyons quelques réponses de la Phase I:

” Idéalement, ça aurait du être eux qui soutenaient GH, et pas le contraire. Mais l’avantage de GH: l’indépendance, l’entrepreneuriat, le savoir-faire digital et technique. Peut-être mieux de nous concentrer sur nos points forts. “

” Impliquez les autant possible, gardez-les informés, rassurez vous que le gouvernement est impliqué car les objectifs de l’organisation sont destinés à developper le pays. “

” Tenez les responsables. En poussant et en appuyant. Ecrivant les propositions et présentant les besoins du secteur. “

32. Que trouvez vous de plus promettant en ce que ces trois pays travaillent ensemble ?

Il y a un immense soutien à l’idée de l’intégration régionale. Vous vous y attendriez probablement de gens qui decident de remplir une consultation de l’initiative de Gorilla Highlands …

Trois exemples:

” Un message est envoyé “

” Nous nous tenons la main et nous entre-profiterons de nos resources à chaque occasion/ possibilité. “

” Nous améliorons les produits touristiques. Prolongation de séjours de touristes et voyages répétés dans la région. “

33. Avez vous des pré-occupations en ce que ces trois pays travaillent ensemble ?

Etonnamment la plupart de gens n’ont absolument  pas de pré-occupations à ce sujet. Certains mentionnent l’insécurité du Congo bien sûr et comment il affectera la perception de la région.

34. Quelle formation aimeriez vous que GH offre à vous/votre personnel?

Les options qui ont reçus plus d’une voix:

54,5% : service clientèle

30,3% : la gestion

30,3% : réseaux sociaux

27,3% : l’observation des oiseaux

16,7% : la cartographie-niveau avancé

12,1% : L’anglais

12,1% : Le français

7.6% : la cartographie-niveau débutant

35. Seriez vous disposé à partager vos données commerciales(clients d’une nuit/invités ou clients safaris/…) pour nous aider a compiler des statistiques régionals ?

Il est très encourageant que 66% seraient prêts à partager et seuls 15% sont vraiment contre l’idée.

36. Y a t-il d’autres défis que vous rencontrez dans votre vie professionnelle que Gorilla Highlands peut vous aider avec ?

Nous ne nous concentrons que sur une de plusieurs réponses:

” Dans notre région, nous nous battons pour avoir des bons contractuels ou chauffeurs ou fournisseurs.. GHi pourrait aider les loges (et autres acteurs) en donnant des bonnes references basé sur les termes de reference et du retour de professionnels. “

A PROPOS DE NOTRE STRATEGIE

37. Que pensez vous du nom que nous avons choisis pour la region, “Gorilla Highlands” ?

87% de répondants sont d’accord avec le nom et ceux qui ne le sont pas se soucient du fait qu’il pourra être limitant si jamais la définition de notre region s’étendait. Nous pensons que nous pouvons gérer ce souci avec le concept de “la region large” et n’avons pas de plan d’aller au delà de Rwenzoris dans le Nord et le Burundi dans le Sud.

Un point de marquage pertinent, autrement : ” Beaucoup de routards ne peuvent pas se permettre de voir les Gorilles et ceci pourra les mettre hors de la région entière. “

38. Comment pourrions nous mieux gérer les préoccupations au sujet de la sécurité qu’ont les gens de l’étranger sur notre region ?

Remarquez, cette question n’est pas adressée au Congo seulement… Comme un répondant nota: ” La sécurité est tout! De l’Europe ou l’Amérique, la plupart de gens n’ont aucune idée d’où ces trois pays sont situés. Ils ont en tête des histoires du passé et pensent que ces choses existent encore. (Amin en Ouganda, Genocide au Rwanda, etc) Si vous voulez developper le tourisme, vous devez d’abord éduquer et sensibiliser les gens. “

Un expert conseilla:

“a) Trouvez quels sont ces soucis. Faites le d’une manière scientifique non seulement anecdotique.
b) Trouvez les contrepoints à ces objections.
c) Disposez ces objections et détruisez les dans votre materiel de marketing.

C’est une vieille formule essayée, mais il est brutalement efficace. Il parle DIRECTEMENT à la raison principale pour laquelle les gens ne se mettent pas en ligne pour vous donner l’argent. “

Pour faire un resumé du feedback restant: soyez actualisé, honnêtes et informatif, ne le prenez pas a la légère et conseillez aux clients de chercher plus de conseils d’ailleurs. Utilisez les expériences et témoignages des autres personnes, promouvez constamment les points positifs de la région, et insister sur les distances des “endroit dangereux”, montrez que la situation sur le terrain est différente de ce dont parle la média, clarifiez que vous seriez prêt à tout pour mettre les visiteurs hors du danger.

Certains participants ont mentionné des ambassades et des agences de voyages officiels de consultation ou de renseignement. Comme il a été discutés la page 8 du brouillon du livret actuel,  ils sont motivés à souffler les dangers hors des dimensions ainsi les demander d’ajuster/de régler leurs avertissements est peu probable à aider.

Finalement: ” Si vous voulez attirer le genre de voyageur qui s’inquiétera de tels choses, un offre “tout-inclus” serai  d’une grande aide. Du moment qu’ils arrivent à l’aéroport au moment qu’ils s’en aillent, ils sont en groupe et avec un représentant de GH. Ils n’ont pas besoin de reserver l’hébergement ou des voyages organisés ou d’embaucher les moyens de transportations- Tout est fait pour eux comme un package. Celle-ci est la seule manière certains personnes riches voyageront. “

39. Que pensez vous de notre plan pour 2018-2020 ?

Il y avait un soutien unanime.

40. Comment est-ce que notre initiative peut mieux aider le développement économique et sociale de la region ?

Citons certains répondants:

” Assurez vous que les profits sont également partagés et que les gens qui vont visiter les populations locaux aient les bonnes impressions et respect pour le peuple. Attention aux photos qu’ils partagent aussi, ils doivent montrer ce respect. Et rassurez vous que les gens dont vous visitez comprennent pourquoi les gens de l’étranger sont intéressés par eux et ce qu’ils veulent voir. “

” Concentrez vous surtout sur les groupes marginalisé tels que les Batwa et les petits et non pas grands entreprises/business. “

” En vous rassurant que tout les acteurs bénéficient du business comme c’est un business de chaine de valeur. “

” En créant la connaissance , plus de visites ainsi plus de travaux ou creation de richesse dans la région. Ceci influencerai le gouvernement de prioriser les resources au régions qui essayent de promouvoir le développement d’un pays entier. “

” Plus souvent que non, les locaux arrivent à voir le développement de leurs milieux les dépassant et les laissant derrière- cherchez toujours les méthodes innovants d’apporter et de garder les plus locals de locaux impliqués et quels sont leurs besoins et les rencontrer à moi-chemin au moins. “

” En encourageant les gens de voyager indépendamment et de dépenser localement- visiter les business locaux, etc En promouvant les fournisseurs d’hébergement et de touriste dans la région, qui a leur tour donnent l’emploi. En donnant l’entrainement aux locaux et en les aidant à commencer des business qui aident le tourisme ou les fournisseurs du tourisme- par exemple le metier manuel, ou planter les salades, fruits  et légumes qui peuvent être utils aux loges. “

” Continuer a créer des événements qui rassemblent tout les gens de la region et que ces événements soient basés sur des projets ou activités qui apporteront le revenu. “

” Vous avez déjà un plan genial, mettez le en oeuvre! “


41. Sous le développement basé sur la culture nous énumérons les solutions intérieurement développés du Rwanda, l’esprit entrepreneur de l’Ouganda, et la mentalité de générosité et d’abondance du Congo. Avons nous choisis les bons traits pour chaque pays ?

Ça n’a pas été une tache facile de choisir un seul trait pour chaque pays, ainsi d’avoir 86% de répondants d’accord avec ces traits est un résultat fantastique.

Certains personnes internationals n’ont pas compris le terme “mentalité d’abondance”. C’est vraiment très simple:  quelqu’un peut croire qu’il y a un manque de resources et compéter pour les avoir ou il peut croire qu’il y a assez pour tout le monde et partager joyeusement. Les Ougandais sont très connu pour leur hospitalité mais les Congolais leur battent à ça.

42. Comment pouvons nous mieux promouvoir ces traits à la jeunesse de ces trois pays ?

Ceci serait notre premier grand aventure dans le développement socio-économique.—à propos duquel notre initiative est fondamentalement… L’un de participants de la consultation a dit: ” Cela est un grand souci. La plupart de loges vivent a l’intérieur de leurs clôtures au lieu de votre dans et avec la communauté. L’industrie du tourisme doit contribuer au développement et l’émancipation de la communauté. “

Les idées reçues: réseaux sociaux, vidéos, voyages de familiarisation, séminaires et conférences, entraînement de tourisme, programs éducationnels à sources ouverts pour les écoles secondaires, formation d’associations.

” Le tourisme devrait être ajouté dans le programme; même pour les plus jeunes enfants. Gorilla Highlands devrait être une exemple de la coopération régionale; l’esprit entrepreneuriat; la compétition & collaboration- les compétiteurs arrivent à plus en collaborant, ” écrit un répondant.

43. Où trouvez vous des lacunes/blancs dans notre approche pour intégrer et faire le marketing de la region ?

Trois entrées sélectionnés  à considerer:

” Il devrait y avoir une plate-forme ou les individus peuvent transférer ce qu’ils ont et nous le regardons pour voir si il est assez bon pour le marketing. “

” Quel suivi avons nous pour les visiteurs de notre region pour les encourager de revenir et apporter leurs amis? Pouvons nous avoir ‘Amis de Gorilla Highlands’ dont nous pouvons promouvoir aux visiteurs de joindre. “

” Les institutions gouvernementales et les dirigeants locaux doivent être mis au courant car ils sont la voix du peuple. “

44. Autres commentaires ou observations :

” Ayez un conseil/Comité. Membres des entités du business, de la communauté et du gouvernement. “

” Approchez le Président, mettez le au courant du secteur et de son importance. “

” Reviser constamment les partenaires que vous travaillez avec. I.e hébergement pour maintenir les standards. “

” Etablir des home stay et les rendre authentique. Partager et promouvoir les programmes de GH pour que les opérateurs puissent participer ou soutenir.Promouvoir l’uniformité dans les services à travers la région.Fusionner les activités de GH avec les activités de l’entité du secteur pour éviter la duplication i.e UWA. “

” Etablir des partenariats avec les pays Maghreb. “

” Merci d’avoir rassemblé tout ceci. “

…Et merci tous d’avoir pris part en ça !

Texte : Miha Logar ; traduction : Shenaz Ntwari ; photos : Vincent Mugaba, Miha Logar, Enock Luyonza, Marcus Westberg

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gorillahighlands.com/securite-du-tourisme-au-congo/
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
INSTAGRAM



Gorilla Highlands blog essentials:

Why Gorilla Highlands?

20 Best Stories from the Gorilla Highlands Blog

“Responsible Tourism” – Right Term, Right Way